Chroniques

Pink Floyd Pompeii # 3

Pink Floyd à travers le temps # 10
Pompeii Partie 3
Publié le 29 août 2021

Recherche par René Maranda

Maben était particulièrement satisfait des critiques positives au sujet de la projection du film au Festival international du film d’Édimbourg, mais déçu d’entendre un critique new-yorkais le décrire « comme la taille d’une fourmi rampant autour des grands trésors de Pompéi ».

Adrian Maben

Maben a utilisé des clichés de plusieurs mosaïques et peintures des archives du Musée national d’archéologie de Naples dans Set The Controls , comme ce jeune couple. (Portrait de Paquius Proculo).

Un cliché de cette mosaïque romaine est apparu au début de « 

« Careful with That Axe, Eugene ».

À sa sortie, en1974, le public a considéré le film comme « une belle production visuelle ». Le Hollywood Reporter l’a qualifié de « concept entièrement structuré qui se tient tout à fait au-delà de sa fonction d’enregistrer un concert de rock en direct. » Gene Siskel du Chicago Tribune a donné au film trois étoiles sur quatre et a écrit : « 

Les entretiens avec Pink Floyd sont trop dispersés pour avoir une quelconque signification; nous nous retrouvons avec la musique, ce qui est extrêmement bien. »

Pendant ce temps, Billboard n’était pas enthousiasmé par la sortie de 1974, pensant que le film avait l’air daté, et a déclaré qu’il était « terne, sans imagination et hokey, et ne rend pas justice à la Pink Floyd Vision ». Lawrence Van Gelder du New York Times a qualifié le film d’« article de fan-magazine déguisé en film, avec de nombreux gros plans de ses héros et un intervieweur hors écran qui pose occasionnellement une question ou un commentaire – sur leur équipement ou leur compatibilité – et est satisfait de tout ce qu’on lui dit. »

Cependant, les critiques les plus récentes ont été favorables. Billboard a examiné une sortie vidéo en 1984, et, à cette occasion, Faye Zuckerman, même si elle n’est pas particulièrement intéressée par les images de la cantine d’Abbey Road, a déclaré qu’elle était « largement supérieure à la plupart des autres films de concert ».

En examinant le DVD Director’s Cut, Richie Unterberger a déclaré que le film avait une « cinématographie de premier ordre » et était « indéniablement impressionnant », tandis que Peter Marsh, l’évaluant pour la BBC, a déclaré que c’était « mon film de concert préféré de tous temps », bien que ses opinions sur la nouvelle imagerie générée par ordinateur soient mitigées.

Faute de temps de tournage, aucune piste inédite n’a été tournée, mais plusieurs prises de vues et prises de vues alternatives ont eu lieu aux Archives du Film du Bois D’Arcy près de Paris. À un moment donné, un employé des propriétaires, MHF Productions, a décidé que ces images n’avaient aucune valeur et a brûlé les 548 boîtes des négatifs 35 mm originaux.

Maben était particulièrement frustré par le manque de plans supplémentaires pour One of These Days, principalement une pièce solo de Mason dans la version publiée. Mason rappelle que la raison en est que la bobine de film mettant en vedette les autres membres a été perdue en essayant d’assembler la coupe originale.

Le Farfisa Compact Duo de Richard Wright figure en bonne place sur plusieurs chansons du film, en particulier Set the Controls for the Heart of the Sun et Echoes Part 2.

 

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
⁠WEBMESTRE : STEVEN HENRY
⁠RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
⁠ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE
⁠ASSISTANCE AU TEXTE : MARIE ⁠DESJARDINS

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :