Chroniques

Offenbach Harmonium

Origines du Québec # 1
Offenbach Harmonium
Publié le 22 juin 2021

 

Recherche de René Maranda

Offenbach

Formé à Montréal à la fin des années 1960 sous le nom de Les Gants blancs , le groupe a connu divers noms (dont  7e Invention, Grandpa & Company, Offenbach Pop Opera et Offenbach Soap Opéra) avant de 1970.

Les Gants Blancs avec Gérald Boulet, Ronald Thibodeau et Fernand Hébert

Bruce et la 7e invention

Bruce Huard en 1969, s’était associé aux musiciens de ‘‘Les Gants Blancs’‘ dans un nouveau groupe (La 7e Invention) le personnel : Bruce Huard, Gérald Boulet, Denis Boulet, Michel Lamothe, Jean Gravel, Jean-Claude Domingue (Hou-lops) et une section de cuivres.

Le groupe était initialement composé du chanteur et parolier Pierre Harel , du guitariste Johnny Gravel, de l’ organiste et chanteur Gerry Boulet , du bassiste Michel Lamothe (fils du chanteur country Willie Lamothe ) et du batteur Denis Boulet (le frère de Gerry).

Offenbach est un groupe rock et blues québécois, originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui fut très populaire durant son existence, soit de 1972 à 1985. Il sera reformé à plusieurs reprises avec des musiciens différents au cours des années.

 

Harmonium

En 1972, Serge Fiori étudie en communications et gagne sa vie comme musicien au sein de l’orchestre de son père Georges en plus de jouer dans quelques bars de Montréal. Michel Normandeau, journaliste au journal Forum de l’Université de Montréal, mais passionné de théâtre, projette de faire la mise en scène d’une pièce de son ami et colocataire Claude Meunier.

Normandeau demande à Fiori de composer une musique pour cette pièce de théâtre mais le projet est finalement abandonné. Meunier décide de déménager et Normandeau invite alors Fiori à loger chez lui. Comme tous deux jouent de la musique, pour s’amuser ils commencent à écrire des chansons en anglais. Intéressés par une carrière musicale, ils enregistrent une démo et rencontrent celui qui deviendra leur premier gérant, Yves Ladouceur, programmateur à la station radio CKVL-FM, qui leur propose de chanter plutôt en français.

Yves Ladouceur

Début 1973, ils invitent le bassiste Louis Valois, qui étudie en optométrien, à compléter la formation. Avec un répertoire embryonnaire, ils se produisent quand même dans des boîtes à chansons de Montréal (Chez Dieu, l’Évêché, l’Iroquois et surtout Le Patriote) où leur son se peaufine et où ils trouvent un public fidèle.

Le 25 juin 1973, ils participent au spectacle de la St-Jean présenté dans le vieux-Montréal devant 300 000 personnes et diffusé en direct sur les ondes de CKVL-FM. En novembre, ils sont invités à participer à l’émission Son Québec de CHOM-FM où ils interprètent Pour un instant, Un musicien parmi tant d’autres et une chanson qui ne sera jamais éditée en disque ou cassette, Un refrain parmi tant d’autres.

 

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

BANNIÈRE : THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE : STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR : GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :