Chroniques

La genèse de Genesis

We Know That We Like Genesis #1

Naissance d’un groupe mythique!

Une série sur toutes les époques de ce groupe chéri des Québécois

Publié 15 septembre 2020

 

Par André Thivierge

Saviez-vous que Genesis provient de la fusion de deux groupes musicaux?

Les membres originaux étaient des adolescents qui fréquentaient au milieu des années 60 un austère collège public britannique : Charterhouse! Cet endroit était tout sauf rock’n’roll.  C’est dans cet environnement strict et sévère que ce sont rencontrés les quatre membres fondateurs de Genesis : Anthony (Ant) Phillips, Michael (Mike) Rutherford, Anthony (Tony) Banks et Peter Gabriel.

The Anon

Même si la musique n’était pas très encouragée par le collège, il y avait des courageux qui s’y essayaient. Le premier à lancer un groupe, c’est Ant. D’abord un groupe de reprises des Beatles et des Stones, les membres de Anon (diminutif d’Anonymus) n’ont pas tardé à proposer du matériel original. Mike, avec qui Ant jammait régulièrement a été invité à s’y joindre comme second guitariste. On note aussi la participation de Richard MacPhail à la voix principale qui deviendra par la suite le principal roadie de Genesis.

Rapidement, le répertoire d’Anon était composé d’une moitié de chansons originales et l’autre de reprises. Mike et Anthony ont commencé à développer ensemble des chansons avec leurs deux guitares 12 cordes qui seront la marque de commerce des deux premiers albums de Genesis, Revelation et Trespass.

Le groupe a enregistré deux démos en 1966 dont Pennsylvania Flickhouse, un pastiche des Stones selon MacPhail.  Seules 6 copies des acétates ont été imprimées dont celle du chanteur maintenant disponible sur YouTube.

Garden Wall

De leur côté, Tony et Peter qui ne connaissaient pas leurs futurs acolytes ont formé la même année Garden Wall avec le batteur Chris Stewart accompagnés d’un trompettiste.  Moins rock que The Anon, Garden Wall offrait des reprises de pièces de chanteurs souls tels Percy Sledge.

C’est lors d’un rare concert musical de fin d’année autorisé au collège que les membres des deux groupes ont eu l’occasion de faire connaissance.  À cette occasion, Ant a joué de la guitare avec Anon et Garden Wall.

Un nouveau groupe

Avec le départ de MacPhail qui a dû quitter précipitamment le collège, ce fut la fin du groupe Anon.  Toutefois, Ant et Mike ont continué à travailler ensemble et ont invité Tony, Peter et Chris à enregistrer de nouvelles démos. Ce fut la première incarnation de Genesis (même si le nouveau groupe n’avait pas encore de nom).

Au départ, Ant avait proposé de devenir le chanteur mais Tony a suggéré de donner une chance à Peter qui avait à l’époque une personnalité très timide et introvertie mais qui avait déjà une voix plus riche!  And the rest is history!

Tony et Peter ont proposé She is beautiful (qui est devenu The Serpent sur le premier album).  De leur côté, Mike et Ant ont proposé Patricia, une pièce composée par Ant alors qu’il avait 13 ans (une version précoce de In Hiding sur le premier album), That’s Me et Try a Little Sadness qui se retrouveront aussi éventuellement sur From Genesis to Revelation.

Avec cette démo réalisée au printemps 1967, le nouveau groupe était prêt à passer aux choses sérieuses. Et c’est là qu’ils furent approchés par un certain Jonathan King!

À suivre!

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top