Chroniques

Judas Priest Victim of Changes

Ma Machine à remonter le temps # 9
Judas Priest
Victim of Changes – Painkiller
Publié le 10 avril 2021

Pierre Martin était D.J. Il a fait danser plusieurs générations sous sa musique choisie dans les bars et les discothèques de Montréal. Il nous offre une chronique qui, il l’espère, vous fera danser à votre tour. Chaque article aura sa chanson vedette. N.B. mes ami(e)s, veuillez prendre note que… Je vous invite également, à me suivre sur Famille Rock avec 3 posts (publications) par jour, incluant de magnifiques vidéos de groupes ou d’artistes dans l’univers du Rock, Hard Rock, Blues Rock & Heavy Métal. Également, vous avez aurez le loisir de partager, vos bons commentaires ou témoignages sur mes posts.

 

Pierre Martin

Bonjour ami(e)s nomades de musique. Avec ma machine à remonter le temps, nous explorerons ensemble l’univers fascinant et captivant d’une exceptionnelle formation britannique fondée en 1969. Dès l’âge de mes 13 ans j’étais passionné et nomade de musique. Comme plusieurs adolescents de mon âge, mes groupes favoris à l’époque étaient: Pink Floyd, Led Zeppelin, Deep Purple et le groupe qui était le plus hard rock de l’époque, Black Sabbath.

Étant camelot à cette période, avec mon argent de poche, j’ai pu m’acheter mon premier album de Judas Priest et ce jour précis, j’ai découvert un tout nouveau style musical, le pur Heavy Métal. Judas Priest avec leur son unique  à paver l’autoroute du Heavy Métal, pour des groupes tels: Iron Maiden, Megadeth et bien sûr Metallica. J’ai 59 ans maintenant, et je suis tout autant en amour aujourd’hui avec Judas Priest, qu’à mes 13 ans. Et… le plus fantastique est qu’ils feront encore des tournées lorsque la situation de la santé mondiale sera rétablie. Dès la fin des années 70 à 2000 de D.J., dans tous mes bars rock j’ai travaillé, la clientèle en raffolait. Dans cette chronique de Judas Priest Priest nous revisiterons, une partie de leur historique et deux de leurs méga-hits qui les ont rendu si populaires.

Judas Priest

Judas Priest est un groupe de heavy métal anglais formé à Birmingham en 1969. Ils ont vendu plus de 50 millions d’exemplaires de leurs albums et sont fréquemment classés parmi les plus grands groupes de metal de tous les temps. Malgré un travail innovant et pionnier dans la seconde moitié des années 1970, le groupe avait lutté avec une production de disques indifférente et un manque de succès commercial majeur, jusqu’en 1980 date à laquelle ils ont connu un succès commercial, avec l’album British Steel.

Les membres du groupe ont vu beaucoup de roulement, y compris une distribution renouvelable de batteurs dans les années 1970 et le départ du chanteur Rob Halford en 1992. Le chanteur américain Tim « Ripper » Owens a remplacé Halford en 1996 et a enregistré deux albums avec Judas Priest, avant le retour de Halford au groupe en 2003. La formation actuelle se compose de Halford, des guitaristes Glenn Tipton et Richie Faulkner, du bassiste Ian Hill et du batteur Scott Travis. L’album le plus vendu du groupe est Screaming for Vengeance de 1982, avec leur line-up le plus commercialisé avec Hill, Halford, Tipton, le guitariste KK Downing et le batteur Dave Holland… Tipton et Hill sont les deux seuls membres du groupe à apparaître sur chaque album.

Le style vocal d’opéra de Halford et le son de guitare jumelle de Downing et Tipton ont eu une influence majeure sur les groupes de heavy metal. L’image du cuir, des pointes et d’autres articles vestimentaires tabous de Judas Priest a eu une grande influence à l’époque du glam métal des années 1980. The Guardian a appelé British Steel le record qui définit le métal lourd. Malgré une baisse de visibilité au milieu des années 1990, le groupe a de nouveau connu une résurgence, y compris des tournées mondiales, étant intronisé pour la première fois aux VH1 Rock Honors en 2006, recevant un Grammy Award pour la meilleure performance métallique en 2010 et mettant leurs chansons en vedette, dans des jeux vidéo tels que Guitar Hero et la série Rock Band. Judas Priest a été nominé pour la classe du Rock and Roll Hall of Fame 2020, mais n’est pas entré.

Victim of Changes est une chanson de Judas Priest, en vedette sur leur album studio de 1976, Sad Wings of Destiny. Adrien Begrand, écrivant pour PopMatters, a affirmé que la chanson avait changé le cours de l’histoire du métal. La performance du chanteur Rob Halford est considérée comme l’une de ses meilleures à jamais. Le travail de guitare est également noté ; Bob Gendron a fait l’éloge des « riffs glissants » de la chanson dans le Chicago Tribune. La chanson est devenue, considérée comme l’un des classiques du groupe et Martin Popoffl’a classé au n ° 17 de son Top 500 Heavy Metal Songs of All Time.

Le groupe a enregistré des démos de Victim of Changes, ainsi que The Ripper, Genocide et Tyrant lors de la réalisation de leur premier album, Rocka Rolla (1974), mais n’a pas sorti ces chansons avant leur deuxième album, Sad Wings of Destiny (1976). Victim of Changes est devenue une favorite fréquemment jouée parmi les fans de Judas Priest. Quand Halford a quitté le groupe dans les années 1990, son remplaçant Tim « Ripper » Owens a auditionné avec Victim of Changes et The Ripper. D’autres artistes ont enregistré la chanson. Van Halen a joué la chanson dans les premiers jours du club du groupe. Al Atkins, ancien chanteur de Judas Priest et co-auteur de la chanson, a enregistré la chanson pour son album 1998 du même nom.

La chanson est une combinaison de deux chansons de deux chanteurs de Judas Priest : (Whisky Woman) par le fondateur de Al Atkins et le guitariste KK Downing, et (Light Lady) par le plus tard chanteur Rob. Les versions en direct de la chanson apparaissent sur plusieurs des albums en direct du groupe, tels que Unleashed in the EastLive Meltdown et Live à Londres. « Victim of Changes » est devenu un favori fréquemment joué parmi les fans de Judas Priest. Quand Halford a quitté le groupe dans les années 1990, son remplaçant Tim « Ripper » Owens a auditionné avec « Victim of Changes » et  » The Ripper « . D’autres artistes ont enregistré la chanson. Van Halen a joué la chanson dans les premiers jours du club du groupe.

Telle une œuvre d’art d’un Picasso avec son pinceau, Telle une œuvre d’art d’Heavy Métal de Judas Priest, toute en finesse magnifiquement bien ficelée, d’une riche pièce d’anthologie, qui restera gravée dans les archives musicales Heavy Métal. Je vous offre en version HD : Live at Seminole Hard Rock Arena.

Je vous présente Judas Priest avec Victim Of Changes

Judas Priest est l’un des groupes les plus influents de la scène heavy metal, notamment grâce à la voix au registre très étendu du chanteur Rob Halford, à son style musical caractérisé par l’utilisation de deux guitaristes solistes et à ses performances scéniques, hautes en pyrotechnie. Il est aussi reconnu comme l’un des leaders de la new wave of British heavy metal.

Judas Priest a par ailleurs popularisé le look heavy metal biker, avec ses habits de cuir et ses bracelets métalliques à clous. Durant son existence, le groupe connait de nombreux changements de line up. Le chanteur Rob Halford quitte le groupe en 1991 pour mener une carrière solo, remplacé par Tim « Ripper » Owens à partir de l’album Jugulator. Halford est depuis revenu au sein du groupe en juillet 2003. En 2007, le groupe recense plus de 45 millions d’albums vendus à travers le monde.

Le bassiste Ian Hill et le guitariste Glenn Tipton sont les deux seuls membres de la formation actuelle, à avoir été présents sans interruption, depuis le premier album du groupe. Depuis 2018, Glenn Tipton participe encore à l’écriture et à l’enregistrement des albums, mais ne participe plus aux tournées, en raison de sa maladie (Parkinson). En 1990, tout change avec la sortie de l’album Painkiller, sur lequel œuvre un nouveau batteur, Scott Travis (précédemment membre de Racer X). Bien que n’ayant pas eu autant de succès que les précédents albums du groupe, celui-ci est très bien accueilli par les fans et la critique, et considéré comme le come-back du groupe. Les synthétiseurs sont abandonnés (sauf pour la chanson A Touch of Evil). Une fois encore, la tournée suivant la sortie de l’album remporte un franc succès, avec des groupes prestigieux tels que Pantera, Megadeth et Sepultura en première partie ; le point d’orgue de la tournée, est le concert au festival Rock in Rio de janvier 1991.

En 1991, après la triomphale tournée de l’album Painkiller, Halford quitte le groupe. Des rumeurs relatives à d’éventuelles tensions au sein du groupe et à l’homosexualité de Halford commencent à circuler dès la fin de l’année 1991. Halford quitte officiellement Judas Priest à l’été 1993, pour former un groupe de thrash metal du nom de Fight (dans lequel Scott Travis joue en tant que musicien de session). Il souhaitait former un nouveau groupe pour pouvoir composer dans des genres musicaux qu’il avait moins l’habitude d’explorer, mais à cause de ses obligations envers sa maison de disques, il n’a pu quitter Judas Priest qu’en 1993. Après presque douze ans de séparation et une demande de plus en plus forte des fans en faveur d’un retour de Halford, ce dernier et Judas Priest annoncent en juillet 2003 qu’ils vont à nouveau collaborer.

Painkiller est le douzième album studio de Judas Priest. Il est sorti le 3 septembre 1990 sur le label CBS Records en Europe et Columbia Records en Amérique du Nord et fut produit par Chris Tsangarides et le groupe. Une version remastérisée agrémentée de deux titres, un inédit et un en public est sortie en 2001.

C’est aussi le premier album du groupe avec Scott Travis comme batteur, à la suite du départ de Dave Holland. Cet album a été enregistré au studio Miraval, à Correns, en France, au début des années 1990 et complété et mixé au studio Wisseloord, à Hilversum, aux Pays-Bas. Les premières éditions LP, cassettes et CD sont sortis le 3 septembre 1990. Une édition remasterisée du CD a été produite en mai 2001. L’album a reçu la nomination en tant que Grammy Award de la meilleure prestation métal le 20 février 1991, lors de la 33e édition des Grammy Awards.

Succédant aux faibles ventes de l’album Ram It Down, qui avait été une tentative de réconciliation avec les fans après l’expérimental Turbo, Judas Priest est retourné à son style plus classique des années 1970 tout en empruntant les techniques modernes de speed metal, ce qui entraîna les acclamations du public. L’album est vu comme un disque fondateur du speed metal et il influença fortement les groupes européens de power metal, comme Gamma Ray et Primal Fear.

Après la tournée qui a suivi cet album, le chanteur Rob Halford a quitté le groupe, tout en maintenant un contact avec les membres de Judas Priest tout au long des années 1990. Cet album se classa à la 26e place du Billboard 200 aux États-Unis et dans les charts britanniques. Il obtint son meilleur classement en Allemagne (#7) et sera certifié disque d’or au Canada et aux USA.

J’ai décidé de me gâter en vous présentant cette électrisante prestation de Judas Priest, avec mon drummeur favori de son vivant, bien en haut de ma liste, et il s’appelle Scott Travis. Vous comprendrez mon choix en voyant cette vidéo. Dans mon bar Rock, avec la puissance de mon système de son, quand cette pièce jouait, les tables près de la piste de danse, les verres de bières en tremblaient. lol ! Scott Travis nous livre un battement tel un tremblement de terre, comme des secousses sismiques d’un volcan en éruption volcanique, il n’y a pas à dire, il est en feu. Avec un Rob Halford d’une voix toute en puissance, accompagné de son fameux duo, K.K. Dowing et Glenn Tipton, deux guitaristes aux mélodies de haute voltige, qui nous propulsent dans cette création musicale. Je vous offre en version HD : Live at The Seminole Hard Rock Arena.

Je vous présente Judas Priest avec Painkiller

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :