Chroniques

Jake E Lee

Guitaristes Émérites selon Murray article 48
De Ozzy Osborne à Badlands
Publié le 16 septembre 2021 

 

Par Normand Murray

 

Jake E Lee

Légende du Metal Rock

De Ozzy Osborne à Badlands à légende Jake Lou Williams, né en 1957 à Norfolk Virginia. Son père étant dans la US Navy, il a eu à déménager assez souvent. Finalement la famille se stabilise à San Diego Californie, là où il prit des leçons de piano classique. C’est en écoutant comme bien d’autres guitaristes ont fait, écouter des long jeux de sa grande sœur, les Jimi Hendrix, Led Zeppelin et Black Sabbath et assez vite, il prit la guitare comme instrument qui occupera le reste de sa carrière.

Durant son secondaire, il forme un band du nom de Teaser qui domina la scène des clubs de San Diego. Rencontre avec Stephen Pearcy pour se joindre à Mickey Rat avec le déménagement à Los Angeles pour un changement de nom avec Ratt. Après avoir atteint une certaine célébrité avec Ratt, Il quitte le groupe pour quelques gigs avec Rough Cutt et se permet des sessions d’écriture avec nul autre que le chanteur Ronnie James Dio. Entre temps Ozzy Osborne était à la recherche d’un guitariste pouvant remplacer adéquatement Randy Rhoads décédé. Une demande que Jake prit avec confiance. Lee y va le tout pour le tout et il est choisi entre oui, plus de 500 guitaristes auditionnés, ce qui lui valu un bon 4 ans avec le Prince of Darkness Ozzy Osborne.

Ratt ouvrait (première partie) de Ozzy en Californie en 1984. Jake Lee et Mickey Ratt.

Les premiers enregistrements avec Ozzy ont été Bark at The Moon (1983). Petit historique à propos de Bark at the Moon, Jake avait dit que c’était lui qui avait écrit Bark at the Moon quand Ozzy en avait pris le crédit. Plus tard, Lee et Daisley étaient crédités officiellement comme étant les créateurs de The Ultimate Sin (1986). En dépit du succès énorme de Shot in the Dark qui devint numéro 1 sut les charts du temps. Ozzy congédia Jake sur un état de crise de rage soudaine, fréquentes dues à ses abus de drogues et alcool.

Après une pause il reprit avec une belle association avec nul autre Que Ian Guillen, ex-chanteur de Black Sabbath en 1989 pour former un blues metal groupe sous le nom de Badlands. L’album sous le même nom fît fureur chez la critique mais au public, fut un succès mitigé, malheureusement. Récidive avec Voodoo Highway (1991), une introspection plus profonde du Blues. De bonnes critiques mais les ventes n’ont pas suivi la critique. Par la suite, il reçut de multiples invitations pour des albums hommages comme les hommages à Rush, Jeff Beck et Van Halen. Au
même moment, il sort son album solo intitulé A Fine Pink Mist en 1996. Encore une fois des demandes affluent de toutes parts pour l’avoir à des hommages et contributions de son immense talent.

Les année 2000 débutent avec une des ses collaborations avec Bob Rock’s Rage Of Creation. Encore un autre parcours plein de collaborations interviennent dans sa carrière. Reprise solo avec le Retraced (2005), un album de Blues très prisé avec un paquet de blues covers. 2007, deux ans plus tard, Guitar Warrior. 2008, un Running With the Devil, une collection d’albums hommages, un Box Set. 2013, formation de ce qui allait être le définitif orchestre le concernant avec le merveilleux band avec nom évocateur du meilleur à venir, Red Dragon Cartel (2014), album éponyme.

2015

Et en 2018, Patina. 2019, tournée annulée due à la pandémie et toujours en mode création, 2021 planification de reprise de tournée.

Maintenant passons à sa collection de vrais bijoux de guitares. Charvel Jake E Lee Signature USA, (réplique de sa Stratocaster originale modifiée). Sa Fender Sratocaster modifiée par un ami chez Charvel. Costum Charvel Modèle Stratocaster Bleu transparent sans protège plectre. Charvel San Dinas pour Bark at The Moon, blanche et protège plectre noir. Charvel Holdsworth Stratocaster, deux modèles, une rouge avec protège plectre miroir et l’autre Daphné Blue et protège Plectre noir les deux qu’un seul pickup au pont. Une multitude de ESP Costum Shop Jake E Lee signature de différentes couleurs avec les mêmes spécificités que sa célèbre Fender Stratocaster.

Diversification en 2009 jusqu’à 2012 Gibson intervenant dans ses choix avec Une Gibson SG noire Standard 70’s. Gibson Junior modèle 60’s rouge cerise avec un seul pickup, un P 90. Gibson Lespaul Special Single Cutaway avec deux pickups P 90. Une autre SG Junior blanche avec protège plectre noir et P90 au pont. Et un bijou de Gibson, la célèbre ES 335 1965 Sunburst, celle de la tournée 2019. Devinez quoi, emprunté à qui ? Mystère.

On peut conclure que Jake E Lee sera encore très longtemps avec nous pour nous faire vraiment profiter de son énorme talent, oui de Ozzy à Badlands à Légende. C’est sa destinée d’être une légende Metal Rock, Rock et Blues entre bien d’autres légendes des Guitars Heroes.

Avec comme nom Red Dragon Cartel, aucun doute n’est permis.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :