Chroniques

Budgie pré heavy métal

Les Musiciens Méconnus 9
Budgie ou la Perruche Rock and Roll
Publié le 21 octobre 2020

 

Par Mike Lacombe

Salut à tous !

Cette semaine, un band anglais (gallois) des années 70 qui est un des pionniers du Heavy Rock devenu Heavy Métal.

Je vous présente Budgie ou si vous préférez, Perruche. Vous avez bien lu. La perruche est le logo de Budgie. Seuls les initiées vont connaitre ce trio heavy. La perruche sera l’emblème de presque tous les albums de Budgie. Ils se sont rencontrés vers la fin de 1967 pendant le Summer of Love. Durant cette période, ils prirent l’habitude de jouer le circuit collégial et universitaire anglais, mais s’aperçurent assez vite que ce qu’ils avaient envie de jouer était loin de ce que la gente universitaire voulait entendre.

Vers le milieu de 1971, ce power trio infernal eut la chance de rencontrer le producteur Rodger Bain, qui était producteur des maîtres du Diabolus in Musica ou si vous préférez, Le Diable dans la Musique, et je parle bien sûr de Black Sabbath ! Il les signa et cela leur garantissait un contrat de 5 albums chez MCA Records.

Donc le bassiste/chanteur Burke Shelley, le guitariste Tony Bourge et le batteur Ray Philips, enregistrèrent leur premier album, Budgie qui vit le jour en 1971. S’en suivit les albums Squawk en 1972 et Never Turn Your back on a Friend en 1973. Il faut se souvenir que 1973 est toujours une année faste dans le domaine musical. C’est l’un de mes amis qui me le répète constamment et je dois avouer, il a entièrement raison.

Juste après la sortie de leur troisième album, le batteur Ray Philips quitta le groupe et fut remplacé à pied levé le temps d’un album par le batteur Pete Boot pour l’album In for the Kill. Il fera la tournée de 1974, puis arriva début 1975, le batteur Steve Williams qui en sera le batteur jusqu’à la première séparation du groupe en 1988.

1975

Pré-Heavy Métal !

En 1976, le groupe signe un contrat avec A&M Records. Ils mettront au monde deux albums. Le premier, qui d’après moi est un must à toute collection qui se respecte, est le fabuleux If I’d Were Brittania, I’d Waive The Rules. Un album étoffé et avec un son très 70’s, mais aussi avec une connotation Prog/Rock. Le second album de cette période vit le jour en 1977, l’album Impeckable qui lui, fut enregistré chez nous au Canada. La tournée qui s’en suivit de 1977, Hide Your Pussy fut la dernière du guitariste Tony Bourge.

La grande Ère du Métal !

Dès 1979, le guitariste Rob Kendrick sera le remplaçant de Tony Bourge. Sans contrat de disque et un peu désespérés, ils signèrent avec un tout petit label appartenant à RCA Records du nom de Active Records, et début 1980, leur 8e album Power Supply en fut le fruit.

Le son de cet album en est un de Heavy Métal et plusieurs artistes à en devenir dont Metallica, MegadeathIron MaidenThe MelvinsVan Halen pour en nommer que quelques-uns, iront jusqu’à dire que l’influence de Budgie est probablement la plus grande après Black Sabbath. Le son de Budgie est un mélange de Rush  entremêlé de Sabbath et soupoudré de Rock & Roll.

1980

À la sortie de Power Supply et pour supporter l’album, ils entreprirent une tournée avec Ozzy Osbourne, qui lui entreprenait sa tournée Blizzard of Ozz. S’en suivit deux albums métal pour Budgie, l’album Nightlife de 1981 et l’album Deliver us From Evil de 1982.

1981

Début de la fin

Sans avoir percé aux États-Unis, car ils étaient toujours undegroundBudgie accumulait les tournées en Europe et surtout, en Europe de l’est. Vers la fin de l’une de leurs tournées en Pologne, là où ils pouvaient remplir des Stades de Foot, ils devaient jouer au stade Bialystok, mais malheureusement le système électrique complètement désuet du stade ne leur permettant point de s’exécuter, une grave émeute se déclara et les fans du groupe mirent le stade à feu et à sang.

Sans avoir sorti d’album depuis 1982 et sans avoir trouvé de maison de disques, Budgie tira sa révérence fin 1988. Il y eut bien sûr un projet en 1986 où le guitariste Tony Bourge, avec le batteur Ray Phillips enregistrèrent sous le nom de Tredegar, mais je défie quiconque de me sortir ce vinyle de sa collection… Rareté qui coûte selon le site Discogs entre 65$ et 250$ canadien pour ce disque vinyle.

Le grand retour

En 1995 le bassiste/chanteur et fondateur du groupe Burke Shelley reforme Budgie avec John Thomas à la guitare et Robert ‘’congo’’ Jones à la batterie. Ils prirent part au San Antonio Music Festival. Avec un bagage de nouveaux fans américains acquis au Texas lors de ce concert, le band reviendra y jouer en 1996 pour fêter les 25 ans de leur premier album Budgie. Aucun concert n’a eu lieu en 1997 et 1998 et s’il n’y avait pas eu la sortie de deux albums Live, Heavier Then Air-Rarest Eggs et We Came We Saw et de l’une de leurs 5 compilations Best Of Budgie, on aurait pu penser que c’était la fin, mais c’était mal connaitre Burke Shelley.

1999

En 1999 le batteur Steve Williams fit son grand retour avec Budgie et joua son premier concert en Angleterre depuis 1988 en plus de faire un festival en Suède et de retourner jouer au Texas en l’an 2000. Le guitariste John Thomas victime d’un anévrisme crânien mit la carrière de Budgie en veilleuse jusqu’en 2001 et la santé de Thomas en grand danger. John Thomas fera un dernier spectacle fin septembre 2001 et dut être remplacé définitivement en 2002 par Andy HartHart ne fera partie de Budgie qu’une année et fut remplacé par Simon Lees qui lui par contre, sera avec Burke Shelley responsable de l’écriture de leur tout nouvel album et le premier en 25 ans, l’album You’re All Living In Cuckooland. Un excellent album qui sonne vraiment Prog/Rock avec un son plus années 2000.

2007

En 2007, Simon Lees quitte le groupe pour être remplacé par le guitariste de Ronnie James DioGraig Goldy. Il fera tous les concerts avec Budgie pendant que Dio fit la tournée de Heaven and Hell, tout en revenant faire les concerts de Dio lorsque celui-ci termina Heaven and Hell pour se concentrer sur sa propre tournée de 2010.

2008

En novembre 2010 le fondateur de Budgie Burke Shelley fut victime d’un anévrisme aortique et dut annuler la tournée. Le groupe n’a pas rejouer depuis. Même sans avoir annoncer officiellement la fin de Budgie, tout porte à croire que ce serait terminé, après 43 ans de carrière. D’ailleurs sur le site officiel du band on parle de la tournée de 2010, mais on ne parle plus de rien d’autre si ce n’est que les deux premiers albums seront offert en ‘’Picture Discs’’ pour fêter leur 50ième anniversaire. L’ex-guitariste John Thomas est décédé en 2016.

2010

La Perruche Rock & Roll ou si vous préférez BUDGIE !

Rock On !

BANNIÈRE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top