Albums

Metallica Ride the Lightning

Ride the Lightning de Metallica
Date de sortie : 27 juillet 1984
Publié le 21 février 2021

 

Par Ricardo Langlois

J’avais besoin d’une fenêtre. Après Black Sabbath, je quête un désir nouveau. Je suis dans la jeune vingtaine, je reste fragile. J’ai toujours l’impression de franchir un néant après un néant. Qui peut me donner cette clarté dans la même distinction cérébrale que Black Sabbath ? J’attends souvent. En vain.

Les années 80 – Les groupes de métal des années 80 sont dans l’hédonisme. L’intersubjectivité sexuelle (Motley Crüe, Def Leppard, Van Halen). Je cherche quelque chose de plus complexe qui a accès aux ténèbres de la vie. Metallica arrive peu après Iron Maiden. L’époque est à la vie à la campagne (un retour à la terre). Dark side of the Moon, Ummagumma, Master of Reality. Je suis resté dans mon adolescence trop nihiliste. Je me suis même mutilé par manque d’amour. Je suis de l’époque granola, de la contre-culture. À la limite du bipolaire. Metallica a été mon sauveur comme les maîtres de la subversion. Metallica est un choix logique. Ce fut mon Illumination. Ride the Lightning (Genèse).

Ride the lightning est à des années-lumière de son prédécesseur. De l’intro acoustique étrangement mélodique de Fight Fire With Fire jusqu’aux accords en crescendo de For Whom The Bell Tolls, un classique des concerts jusqu’à la ballade mélancolique Fade to Black. Ride est un album mythique (1) D’un point de vue commercial aussi, Metallica avance vite. L’enregistrement de Ride débute en 1984 au studio Sweet Silence au Danemark pour le label Music for Nations grâce à leur manager Johnny Zazula. Metallica signe avec Elektra Records, label majeur. L’album s’écoulera à plus de six millions de copies aux États-Unis.

Fight Fire With Fire – Une guitare acoustique dans une chanson de Metallica ? Attention c’est juste une intro. Les riffs lourds de James Hetfield et l’ambiance punk s’installent peu à peu. Écrite au plus fort de la Guerre froide avec Reagan qui vient d’annoncer la guerre des étoiles. C’est à cette époque que les Américains reçoivent un livret détaillant le monde à suivre au cas d’attaque nucléaire. Pendant ce temps, au Québec, il y a eu la nuit des longs couteaux. Trudeau qui invente une machination contre René Lévesque. Nous avions perdu un peu d’espoir. Il y a un thème complexe dans Fight qui reviendra dans plusieurs chansons de Metallica : Eux contre Nous Monsieur tout le Monde et eux (le gouvernement qui dirige nos propres vies).

Do unto others as they have
Done to you But what
The hell is the world coming
To? (Fais à autrui ce qu’autrui T’a fait Mais qu’est-ce que ce Monde va découvrir?

Ce thème se fera entendre sur l’album And justice for All.

Ride the Lightning – La chaise électrique alimentée par un éclair. La pochette, je l’ai toujours en tète encore aujourd’hui. Je me rappelle avoir acheté le vinyle chez Rock en Stock. Cliff Burton joue un rôle de premier plan. Parait-il que le riff original est de Dave Mustaine ? Les structures musicales sont de Burton (durée 6 minutes 41 secondes). Amateurs de roman d’horreur, lisez le texte :

Qui vous a fait Dieu pour dire je vais te
Prendre ta vie
Transpiration, sueurs froides
En regardant la mort déferler la Conscience
Est ma seule amie.

Il y a une dénonciation. Nous traversons des épreuves. La souffrance, la jubilation, la guerre, la mort. L’individualiste forcené et farouche. Le poète qui a lu Les fleurs du Mal de Baudelaire. Je me retrouve malgré moi dans ce chant épique. Je suis totalement transfiguré. Une architecture musicale qui donne goût à la vie (l’impulsion ?)

Spleen à Lachine (2) – Avant de les rencontrer en personne, j’habitais à Lachine et j’avais le plaisir d’écrire pour le journal Pop Rock. Je remercie au passage Géo et mon compagnon Serge qui m’ont soutenu. Je n’étais pas prêt pour l’Université. Je voulais vivre ma vie de bohème. Écrire des textes, apprendre à jouer de la guitare. Je rêvais sur ces mots de Baudelaire : Ils marchent devant moi, ces yeux pleins de lumières. Qu’un ange très savant a sans doute aimantés Ils marchent ces divins frères qui sont mes frères secouant dans mes yeux leurs feux diamantés. On s’habillait avec des vestes de cuir et des spandex (leggins) noirs, les yeux maquillés. Metallica allait être des prophètes à leur manière. Baudelaire et Metallica, j’y voyais une sorte de filiation.

À l’époque, je ne parlais pas de ma sexualité et l’idée de parler de spiritualité, ça venait de mon influence d’Harmonium et de la revue Mainmise. C’était là dans le cortex reptilien.

For Whom The Bell Tolls
Jette un regard vers le ciel
Juste avant de mourir
C’est la dernière fois
Que tu le feras un rugissement
Immense emplit le ciel qui
S’effondre


Photo de Wayne William Archibald

De la véritable poésie de guerre ou l’auteur apporte au lecteur une vision infernale de la guerre en le cueillant dans le monde normal. Le chaos d’une guerre future ? For whom the bell tolls est inspiré de plusieurs films comme Platoon ou Full Metal Jacket. En hommage secret à Black Sabbath. Écoutez les quelques lignes du solo final de Fearies Wear Boots (une sorte de référence). Fade to Black.

Dans cette chanson, on observe le narrateur en pleine rédaction de sa lettre de suicide.Témoignage de la maturité de Metallica, Fade to Black est une ballade puissante. Remords, mélancolie, oui mais ? Changement de rythme, pistes instrumentales longues et plus lentes. On pense aussi à Call of Ktulu. Metallica défendra la qualité de sa musique. Merci à Kirk Hammett qui a bien travaillé sur cette pièce de 6 minutes 59 secondes.

Creeping Death – Dans le second couplet, c’est l’inspiration de l’Ancien Testament : buisson ardent, sang sur le Nil, plaies et ténèbres éternelles. Sommes-nous dans l’enfer de Dante ? Du pur spectacle. Les headbangers se retrouvent dans cette mise en scène musicale minimaliste. L’une des chansons phare du groupe. Sur l’eau trouble d’un sentiment affectif, je pense au second degré. À noter, The Call of Ktulu, les guitares d’Hetfield et Hammett qui créent l’apothéose. La basse de Cliff Burton et ses incantations.

Deux frères – C’est grâce à Junior Picard (journaliste à Famille Rock) que j’ai vécu ses belles années. Nous étions des collectionneurs. Grâce à lui, j’ai réussi à traverser ce monde qui était hostile pour moi. J’ai réussi à devenir une meilleure personne par la suite. On pense que le métal, c’est juste du bruit que nous ne sommes pas intelligents. C’est la société qui vous impose ses normes (quoi écouter. Quoi penser.). Nous avons été deux frères. Quand on s’est reparlés, il y a deux ans, c’est comme si rien n’avait changé. Vous savez l’intelligence du cœur ? En janvier 1985, nous étions ensemble pour Metallica au Spectrum de Montréal.

Notes

1. Metallica (L’histoire cachée derrière chaque chanson) par Chris Ingman, Édition Broquet 2020.
2. Spleen à Lachine, journal personnel de Ricardo, années 80
3. Les fleurs du mal de Baudelaire NRF poème Le flambeau vivant (Spleen et Idéal).

Ricardo Langlois est poète et critique littéraire sur lametropole.comSon 3e recueil Septième Ciel est disponible. (Septième ciel, 60 pages, 5 illustrations 12$ argent ou chèque (écrivez lui en privé).

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top