Albums

Metallica And Justice for All

Metallica : la genèse de And Justice for All
L’après Clif Burton. Date de sortie: 25 août 1988
Publié 9 avril 2020

Par Ricardo Langlois

J’ai traversé le deuil avec Metallica. Comment peut-on perdre un ami. Cliff Burton d’une manière aussi inattendue. Metallica m’avait fait rêver suffisamment. Le destin tragique d’un groupe de métal en pleine montée fulgurante. Période trouble (identitaire). Nous sommes dans la plus belle époque pour les fans de métal. Le 27 septembre 1986, l’autobus de Metallica quitte brusquement la chaussée. Pas assez de temps pour diluer le chagrin. Kirk Hammett le dit lui-même. Nous sommes vraiment traumatisés et très accablés sur le plan émotionnel. Le pire serait de rester chez nous à ruminer tout ça et de nous complaire dans l’auto- apitoiement. Audition de plusieurs bassistes connus : Joey Verra (Armored Saint), David Ellefson (Megadeth), Greg Christian (Testament) et c’est finalement Jason Newsted (Flotsam and Jetsam) qui décroche le poste. Il doit passer le test. Vivre avec Metallica. Les gars sont fous et géniaux.

Metallica – Master of Puppets – Kirk Hammett, James Hetfield, Lars Ulrich et Cliff Burton

Bienvenue dans le groupe

La délinquance relationnelle. Être capable de contracter, d’entretenir une sorte de relation éthique. Savoir décoder (le verbal, les mimiques, les postures), le sourire dans une relation. Au degré zéro de l’éthique (1) Jason Newsted fait face à de jeunes délinquants. Ils boivent après chaque show, c’est souvent party animal. Ils te réveillent la nuit Jason. Ensuite ils font les cons. Je sais. Je les connais. J’étais avec eux à leur hôtel (c’est moi qui vous le dit, j’invente rien). Il supporte tout le mec parce qu’il sait qu’il est avec le meilleur groupe de métal au monde. Un rêve devenu réalité. C’est peut-être leur manière d’éviter le deuil. La dépression arrive vite quand on est des stars. Ils meurent tous avant 27 ans. Vous savez Hendrix? Une thérapie s’installe du 26 novembre au 20 décembre 1986. Metallica jouera partout aux States et fera l’Europe du 8 janvier au 18 février 87.

And Justice For All, l’écriture…

L’écriture de l’album And Justice for All débute en octobre 1987. Hetfield et Ulrich vont travailler dans une petite maison louée loin des beuveries. Il faut travailler (2). C’est néanmoins Jason Newsted qui écrira le titre : Blackened. Il dira : je compose ce riff à la basse. Nous passons du temps ensemble, armés d’une guitare, de ma basse et d’une enregistreuse 4 pistes. Un rêve surréaliste : James est content du résultat. Et ça va très vite. Harvester of sorrow et One suivent rapidement.

Un record pour le groupe qui compose plus lentement. Je vous révèle tout de suite que c’est Kirk Hammett qui participe le plus à l’élaboration de cinq morceaux (les structures, les refrains, les parties centrales). Blackened sera la seule contribution de Jason Newsted. Kirk est catégorique : on lui a fait confiance, on espérait du matériel épique. Mais ça n’arrive pas vraiment. C’est cool qu’il soit là, mais au final sa contribution reste minime. Le processus d’écriture est plus rapide que prévu, les changements nombreux, de temps, de morceaux aussi complexes représentent un sacré défi.

Un travail d’érudition complexe. Chaque retranscription demande deux grosses journées de travail avec le batteur Lars Ulrich. Hetfield ajoute : il peut avoir six riffs dans un morceau (des fois 8). Jouer avec les extrêmes. Défier le chemin étroit et prévisible. En 1987, c’est Dio, Anthrax, Bon Jovi, il y aura ce mini-album The 5.98 EP Garage Days Revisited qui sort le 21 août 1987.

Le bassiste est un élève qui apprend la méthode Metallica. Il faut que ça cogne. Il faut montrer qu’ils sont les meilleurs du métal underground. Je suis chez moi, à Châteauguay, après la fermeture de Pop Rock, la vie doit continuer. Le métal est toujours au sommet des ventes. Nous sommes dans un événement crépusculaire. On reprendra certaines idées de Master of Puppets (1986). Des idées, des riffs écrits par Burton. Malheureusement, Flemming Rasmussen, qui a travaillé sur Ride the Lightning et Master of Puppets, est déjà engagé dans une formation danoise. On cherche Mike Clink qui a travaillé sur l’album Appetite for destruction de Guns N Roses. Un vrai coup de cœur pour Lars, qui considère le premier Guns dans son top des 15 albums métal de tous les temps.

Le Métal Technique

Le 11 avril 1988, Seventh Son of a Seventh Son d’Iron Maiden et Operation Mindcrime de Queensryche sont deux albums très progressifs, très techniques qui vont influencer le monde du métal. Ce n’est pas étonnant que James et Lars écoutent ces albums, alors qu’ils travaillent sur le mixage de And Justice. Le groupe expérimente en secret en donnant 2 concerts durant Monsters of Rock avec Van Halen, Scorpions, Dokken et Kingdom Come. Ils vont tester Harvester of Sorrow le 9 juin. Pour One, Kirk Hammett dira ceci : j’ai dû enregistrer 15 millions de fois le solo très mélodique du début.

Jason mis de côté?

Le 5 septembre 1988, les fans sont surpris par And Justice for All…Oh! Malheur. Polémique? Les pistes de basse sont quasi inexistantes sur le mix. Un acte de trahison, d’incompréhension. La seule vraie hypothèse : Newsted a enregistré vite et seul. Lui enregistrait le jour alors que le reste du band enregistrait la nuit. Metallica travaille avec un ingénieur qui fournit le café et les joints. De toute évidence, rien n’était réglé psychologiquement. D’autres détails : 9 longs morceaux inspirés de textes futuristes comme 1984 de George Orwell (censure, politique, guerre, armes nucléaires, injustice sociale et juridique).

Metallica est soudainement populaire auprès de la jeune génération. Je me souviens de mes t-shirts de Metallica (bien conservés). Le travail de guitare de Hammett est exemplaire. Écoutez le morceau d’ouverture Blackened et Eye of the Beholder. L’album renferme des perles, l’exceptionnel One et To Live is to Die (hommage à Cliff Burton, un long instrumental de 10 minutes avec Jason Newsted à la basse). En 1988, Justice est le premier album du quatuor à se classer dans le top 10 aux États-Unis. La critique est plutôt positive, mais les fans de la première heure lui préfèrent les 3 premiers albums. Le plus gros succès de Justice demeure cependant la ballade rythmée One, massive, à tendance prog. Ce conte bouleversant de guerre et d’infortune s’accompagne d’une vidéo très dure. Premier véritable clip du groupe vu sur MTV. To Live is to Die est un morceau que Cliff avait griffonné les paroles sur un calepin.

Ma conclusion

D’un point de vue artistique, c’est une réussite. Des thèmes qui portent à réflexion. Violence, rage, mélancolie dans un album sombre. Je vous propose une métaphore poétique: il m’éblouit les écorchures du désir, l’étreinte grande. Voici la clairière propice au dormeur bien-aimé (3) J’ai pensé à Cliff Burton. Il est mort sans avoir connu la gloire de Metallica avec cet album.

C’est le dernier immense album de Metallica!

La suite restera à des années-lumières des albums des années 80.

Notes de l’auteur

1. Notes du philosophe Michel Onfray, La puissance d’exister
2. Notes d’entrevue dans Hard Rock 192 et Martin Popoff, Toute l’histoire illustrée
3. Poème Garage Days Revisited, La musique des sphères, Ricardo Langlois 2019.
4. And justice for All, Metallica, Coffret 3 cd’s 2018 remasterisé.

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top