Albums

JP Mortier Nation of Iron

Analyse Nation of Iron de JP Mortier
Album sorti en 2019
Note 8,5/10
Publié le 25 septembre 2020

Analyse de Amel Adlani

Spécial !!!

Après une première écoute de l’album Nation Of Iron du chanteur, compositeur montréalais J.P. Mortier, j’ai d’abord buggée sur la chanson I’ve Known No War, que j’ai repassé en boucle durant plusieurs heures.

Ensuite j’ai laissé allez le fil des chansons et je me suis très vite retrouvée, telle une spectatrice traversant l’écran de cinéma, dans la scène d’un film d’après-guerre. J’ai été transportée par un mélange de douceur et de puissance avec les chansons : Storm , The End of the Road  et Shadows  qui agissent comme une caresse sur un point sensible qui fait très mal et je me disais …«  I wish I could stay with my nation », touchée par des paroles comme :

Stand by your nation
What’s your country, who’s your family
What’s your affiliation
What’s your union, who’s your company
Show identification « Nation of Iron »
et
Way too young for Vietnam
Iraq was just another sham
A video war game in my hands
A distant problem for a foreign land.
I’ve Known No War

J’ai ensuite quitté mon film pour me retrouver dans un bar clandestin en période de prohibition, qui sent le bon vieux whiskey et cigare avec Maybe You Should Drink de l’album The Only Bar, quatrième album après The English House, Backpacker , J.P. Mortier, suivi par Songs of Love And Despair et Nation Of Iron .

Très spécial comme sensations que procure la musique de J.P. Mortier, je ne suis malheureusement pas musicienne, donc je parle de musique avec le langage de l’émotion et non de la technique ou des références. Cependant je ne peux m’empêcher de penser aux messages politiques et l’appel à la réflexion et à la mobilisation contre les gouvernements, les grandes entreprises et le lobbyisme. Le chanteur folk Phil Ochs, passait son message avec un humour pincent.

JP Mortier, avec son propre style musical, le fait avec douceur, intelligence et perspicacité. Il nous invite à « la réflexion tranquille » à quel point sommes-nous influencés par les messages des politiciens et soumis à la manipulation médiatique injectée par la technologie qui envahi nos vies ?

En résumé lorsque que je voyage, je rêve et que mon imagination n’a plus aucune limite et que par-dessus s’ajoute un message à la réflexion. C’est la preuve que la magie de la musique a opérée et cet album est magique.

 

Photo de bannière : Amel Adlani
BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top