Albums

Beau Dommage 1974 revisité

Coup de cœur de Ricardo
Beau Dommage – album Beau Dommage (1974)
Publié le 20 septembre 2020

 

Texte de Ricardo Langlois

1974 – C’est pour moi Genesis et The lamb Lies Down on Broadway et le premier d’Harmonium. Je suis en pleine révolution mentale et spirituelle. J’entends les Beatles dans ma tète. Moi, le libertaire, l’adolescent amoureux, l’éternel chercheur. Le monde est un désespoir. Pour se changer, être bien, être zen, c’est quand j’ai entendu pour la première fois Beau Dommage. Utile et nécessaire.

Le 9 décembre 1974

Beau Dommage chante et démystifie Montréal. Comme Michel Tremblay dans son œuvre. Les premières pierres sont posées. Le regard neuf. L’adolescent qui a besoin de se retrouver. Harmonium (février 1974) m’avait donné le goût de jouer de la guitare. C’est le 9 décembre 1974 à l’Hôtel Nelson qu’arrive l’album Beau Dommage. C’est en 1975 que l’album se fera entendre partout. Est-ce mal ? Tous les palmiers, un québécois en vacances dans le Sud qui s’ennuie de son quartier. L’idée est super bonne. Prendre le métro jusqu’à Beaubien et se retrouver au 6760 Saint Vallier, Montréal. La voix chaude et unique de Pierre Bertrand est un atout. Chinatown est une chanson de Michel
Rivard.
La première neige est tombée sur le Chinatown
Les rues sont glissantes

Le Québec, c’est la neige, c’est l’hiver québécois qui dure six mois. Oh je me souviens de mes raquettes, du ski de fond à Saint-Bruno et de nos chemises à carreaux. Michel Rivard est mon idole (à égalité avec Serge Fiori et Richard Séguin). Ils ont porté le Québec sur leurs épaules. Beau Dommage, c’est la magie, le sourire presque fleur bleue. Et je dis oui à cet optimiste avant la venue du Parti québécois au pouvoir en 1976.

23 décembre

Parmi toutes les chansons de Noël qui jouent à la radio, 23 décembre rappelle les souvenirs du temps des fêtes de Pierre Huet. Il est parolier, membre (très discret) du groupe. Il a écrit aussi pour Offenbach et Paul Piché. CROC, C’est pas parce qu’on rit que c’est drôle!, c’est encore lui !! Dans la chanson, on parle de notre réalité. Les vacances scolaires qui débutaient officiellement le 23 décembre et ne reprenait que le 7 janvier. Pierre Huet est un parolier solide. Nous sommes d’une génération hautement symbolique. Artaud voulait libérer les rêves. Huet le fait bien. Notre enfance, c’est l’énergie douce du ravissement. Le Géant Beaupré (né le 9 janvier 1881 à Willow Bunch, petite communauté francophone de la Saskatchewan). Adulte, il mesurait 8 pi 2 pouces (2,5 mètres). Son corps était exposé dans un musée. C’est en 1905 que la momie du Géant est exposée dans la vitrine du musée de la rue Saint Laurent. Le papa de Pierre Huet travaillait comme gardien à l’Université de Montréal, d’où l’idée du texte.

Montréal, des larmes d’amour

La première fois que j’ai entendu la chanson de Michel Rivard (le texte, la poésie), j’ai pleuré. Mon père est entré dans ma chambre et m’a demandé ce qui se passait. Je lui fait écouter le début :
C’est pas facile d’être amoureux à Montréal
Le ciel est bas, la terre est grise
Le fleuve est sale, le Mont Royal est
Mal à l’aise, y a l’air de trop
Wesmount le tient serré dans un étau…

Il était triste pour moi. Mais, à cette époque, les papas buvaient… On avait pas le droit de pleurer. Combien de fois je lui ai dit : Papa je t’aime…

Beau Dommage, c’est le Québec et ses créateurs. Beau Dommage parle de notre pays bleu. Partout on chante le Québec (dans la publicité, On est 6 millions faut se parler!!! ) Harmonium aussi défend notre pays. Où est allé ce monde qui avait quelque chose à raconter ?

Dans la biographie sur Beau Dommage, Richard Thérien dit ceci : « L’art, qui est une forme de connaissance, devrait être source de joie, joie de découvrir, joie de partager, le carburant dont se nourrit la passion  » (1) Évidemment la critique s’emporte dans The Gazette, sous le titre Contrived Nationalistic Sobs Cry out from Myopic Tunes (un pleurnichage nationaliste imaginaire se dégage des chansons à courte vue). Le journaliste y voit un courant de
sentimentalité nationaliste ambiant.

J’ai pensé à Gaston Miron

Montréal est une chanson qui m’a marqué autant qu’Un Musicien Parmi Tant d’Autres sur le premier Harmonium. À cette époque précise, il y a eu Gaston Miron et l’Homme Rapaillé que je lisais aussi :
Je t’écris pour te dire que je t’aime
Que mon cœur qui voyage tous les jours
Le cœur parti dans la derniêre neige
Le cœur parti dans les yeux qui passent (2)

Et la complainte du phoque…

Avouez que c’est tout un cadeau. Le grand chansonnier québécois Félix Leclerc qui demande la permission de chanter cette chanson, ce classique, La complainte du phoque en Alaska… cette grande mélodie qui allait ouvrir une brèche qu’il fallait exploiter avant qu’elle ne se referme. En Europe, 300 000 exemplaires pour cette chanson en version 45 tours. C’était l’époque. « C’est surtout en Belgique que Beau Dommage recevra un accueil extrêmement chaleureux », ajoutera le biographe. Dans le programme du spectacle du TNM en mars 75, on peut y lire ceci :
Mais c’est chez nous et c’est de ce pays et des gens qui y habitent que Beau Dommage veux parler. « On ne se prend pas pour le porte-parole de tout ce beau monde-là. On essaie juste de témoigner. » Témoigner de la vie ordinaire et parfois extraordinaire des gens d’ici.

L’image mythique et Paul Piché

Se battre contre l’image mythique des médias. Se battre pour être Soi-même. Voilà ce qui compte vraiment. En 1976, Piché fait la première partie de Beau Dommage au cégep de Sainte-Thérèse. C’est aussi la découverte de Robert Léger (qui avait quitté Beau Dommage à l’été 1976), c’est grâce à lui qu’on a eu  À qui appartient l’beau Temps ? Un classique québécois. Michel Rivard joue de la guitare électrique sur Essaye Donc Pas. J’écoute Beau Dommage depuis si longtemps. J’ai la nostalgie d’une émotion pure. De cette jeunesse qui portait le rêve secret d’un pays. Des promesses ont été jetées au feu. Il reste les mots et la dignité. Oui, l’Amérique pleure. Tout est flou. Tout est fou. Il reste quelques souvenirs (superbes, sublimes, sans défaut) qui me font oublier les mauvaises images.

Notes

(1) – Robert Thérien, Beau Dommage, Tellement on s’aimait, VLB 2009.
(2) – Gaston Miron, L’homme Rapaillé, poème Je t’écris, Typo poésie 1998.

 

Discographie

Beau Dommage, décembre 1974
Ou est passé la noce, septembre 1975
Un autre jour arrive en ville, février 1977
Passagers, novembre 1977
Beau Dommage au Forum vol 1, novembre 1984
Beau Dommage au Forum, vol 2, octobre 1985
Beau Dommage, novembre 1994
Rideau, décembre 1995

 

BANNIÈRE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top