Actualités

Jimmy Bourgoing entrevue

Jimmy Bourgoing, entrevue.
Entre les Colocs et Jean Leloup
Article paru le 5 septembre 2017, PopRock 2.0
Republié le 22 février 2021

 

Par Cindy Zappa

Lors du Festival de la chanson de Granby, 49ème édition, Cindy Zappa a rencontré Jimmy Bourgoing, batteur et co-fondateur du groupe Les Colocs.

Suite à l’hommage aux Colocs de l’année dernière qui fut un grand succès, Pierre Fortier, président et directeur général du Festival de la Chanson de Granby eut l’idée de créer un Hommage à Jean Leloup. En tant que metteur en scène, Pierre Fortier fit appel à son ami Jimmy Bourgoing pour organiser et participer sur scène à cet hommage. Une offre que Jimmy ne pouvait refuser!

Les Colocs. Jimmy Bourgoing, 2e à gauche

Jimmy, quel lien as-tu avec Jean Leloup?

Je ne pas dire que je suis un ami de Leloup. Je l’ai cependant connu et côtoyé à la belle époque dite des musiciens du Plateau.

En 1990-91, j’habitais en appart avec Marc Déry et Yves Desrosiers. Yves était guitariste de La Sale Affaire de Jean Leloup. Leloup venait faire son ptit tour de temps en temps.

C’était le tout début des Colocs, avant même le premier album. Jean était déjà sur le marché. À chaque fois qu’il passait, il était un chic type, il était ben ben cool. Avec un band qui tournait pas mal, il avait le vent de son bord. Un maudit bon band La Sale Affaire, du bon rock’n’roll. Et Jean écrivait des ptits miracles de chansons.

Je me souviens, un soir, il a écrit quelques lignes de 1990 sur ma table de salon, on rigolait du porte avion, enfin, de ce qu’il voulait dire en écrivant cela. Et cela tout bonnement, comme ça, devant moi. Ptit criss de génie!

En 1993, nous avions tous gagné un Félix : Les Colocs, Zebulon et Jean Leloup. C’était bizarre, on était tous des amis et pour la première fois, on se sentait en compétition.

Donc, j’étais ben content de lui rendre hommage à Granby pour le festival. Un maudit beau voyage de faire les tounes de Leloup!

Jimmy, Dédé et Pat Napoli

Jimmy, parle-moi un peu de Dédé ?

Dédé était un gars brillant, extrêmement touchant, un passionné poète! Son écriture était du langage parlé. Ah ! Il me manque beaucoup ! La chanson Passe Moé la Poke en est un bel exemple. Dédé composait sur du vécu, pas de fiction. Dédé était du genre à entrer dans le chalet et de nous dire Hey écoutez ma nouvelle toune ! Il la chantait avec une telle profondeur qu’on était tous prêts à s’ouvrir la jugulaire lol !

Un de mes plus beaux souvenirs avec Dédé, c’est au Festival d’été de Québec, quand Dédé a commencé à chanter et que le public a commencé à chanter la première phrase avec lui, 40 mille personnes ! II ma regardé avec un grand sourire tout fier. 40,000 personnes qui chantent en même temps, ça sonne en TA ! Très riche en émotion, c’est le genre de moment qui me manque avec lui.

Les colocs – Festival franco Ontarien 1993

À chaque fois qu’on voyait un itinérant, on l’amenait manger, on essayait de l’aider à s’en sortir. J’ai aussi gardé cette tradition.

Pourquoi il s’est suicidé ?

Personne ne le sait. Beaucoup de questions sans réponse, à part qu’il souffrait beaucoup. Pourtant, Dédé fêtait la vie ! Cependant, à un moment donné, il n’était plus le Dédé qu’on connaissait.

Que se passe t-il de nouveau dans ta vie de Jimmy, quels sont tes projets ?

J’enseigne la batterie à des enfants dans une école de musique à St-Hubert. Je fais partie du groupe Les Tête Réduites, on a fait quelques spectacles au Café Atomic. Et je fais aussi partie d’un Hommage à CCR. J’ai aussi monté un Hommage à Dédé. Je travaille en étroite collaboration avec le frère de Dédé, Réal Fortin, qui lui ressemble beaucoup d’ailleurs. J’ai toujours resté proche de la famille de Dédé.

Les fonds de l’hommage aux Colocs vont à Prévention Suicide. Pierre Fortier l’an passé a aussi fait de même, il a donné tous les fonds de l’hommage aux Colocs au Festival de Granby à Prévention Suicide.

 

Cindy et Jimmy à Granby

Message au rédac’chef : Va bien falloir que tu viennes nous voir un moment donné Géo, té d’la famille !

Je tiens à remercier Jimmy Bourgoing pour cette belle entrevue qu’il a accordée avec générosité à la Famille Rock. On t’aime Jimmy et on te dit À la prochaine !

 

Transfert # 102
BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF : MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
SECRÉTAIRE À LA RÉDACTION : RENÉ MARANDA

Click to comment

Laisser un commentaire

BOUTIQUE

To Top