Actualités

Richard Z Sirois à Matane

Z Sirois au point d’origine
Publié le 2 juillet 2021

Texte, photos et vidéo : Steven Henry

Je n’écris pas souvent car je ne suis pas journaliste ou chroniqueur mais quand il y a un sujet qui m’intéresse, je m’improvise pour un instant en tant que reporter, un inspecteur de l’information. Je touche à tout mais j’excelle en rien, presque un imposteur aux multiple visages. Après le Rockfest en 2017 et la pièce de théâtre Jean Dit, cette fois-ci c’est sur mon héros d’enfance, Richard Z Sirois. Je me paye la traite.

J’ai connu Mister Z en personne à la soirée Famille Rock rencontre #22 le 17 octobre 2019 à l’Atomic Café, Montréal. Depuis, je le suis sur
Facebook et j’apprend qu’il a déménagé dans sa ville natale, Matane. À chaque année en été, je fais mon pèlerinage en Gaspésie pour pêcher et visiter les microbrasseries de la région. J’écris à Richard si je peux venir le visiter et à ma grande surprise, il a accepté !

(On voit le Pavillon et le Riotel Matane sur le bord de la mer – Google Map)

Vendredi 25 juin à 10:48 Am, je le rencontre au pavillon qui est juste à coté du Riotel Matane sur le bord de la mer tout près de la 132. J’entre dans la salle de spectacle, je vois des gens qui préparent la salle pour les éventuels prestations produites par Kaméléart, un organisme dont Richard en fait partie. Moi, étant un technicien et machiniste, il m’était impossible de rien faire, alors j’ai aidé la gang à faire du rangement avec Mr Sirois. Après nous sommes allés à sa nouvelle demeure qui à appartenu à son grand-père Victor Sirois et par la suite à son père Yvon, décédé en 2018. Maintenant c’est chez lui et il a un projet avec cette maison qu’il a héritée.

On est entrés dans sa maison et c’est là que j’ai réalisé l’ampleur du projet. Mr Z veut remettre la maison comme dans le temps de son
grand-père à l’époque que c’était un studio de photos. Mr Victor Sirois était le premier photographe de Matane.

J’ai eu l’honneur de visiter toutes les pièces de cette maison sur 4 étages qui était divisée en deux parties, le coté résidentiel et le coté
business. Beaucoup de pièces dans cette maison quasi-centenaire. Le coté photos était meublé et décoré avec les éléments de l’époque du grand-père. C’était impressionnant de voir tous ces vieux appareils et autres objets qui datent des années 1930/1940.

Depuis son arrivé à la maison en septembre 2020, Richard s’est lancé à en faire un musée quand il a le temps entre son travail à Ici Radio-Canada (il est chroniqueur) et KarméléArt. Comme si c’était pas assez, il a créé un groupe Facebook Le vinyle de l’insomniaque et en 13 semaines presque 6 000 membres s’y ont joint.

J’ai apprécié le temps partagé avec l’ancien moustachu de RBO, un homme simple, low profile et avec qui on se sent bien à l’aise même si c’est juste la deuxième fois que je le vois en personne. C’est un grand passionné du rock, sa collection vinyle le démontre très bien. Richard Z
Sirois, âgé de 64 ans (bientôt 65 en juillet) est un saumon qui a fait le tour de pas mal de choses et revient là où il est né; à Matane où il est bon de vivre. Amateur de fruits de mer comme moi, je lui ai demandé où aller pour me ramasser des crevettes, il m’a suggéré d’aller chez Bertrand Desbois et c’est ça que j’ai fait. Merci Z.

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :