Actualités

Famille Rock rencontre #26 pt2

Famille Rock #26 
Paul Harwood et Michel Vallée.
Rencontre du 24 juin 2021
Atomic Café
Partie 2
Publié le 28 juin 2021

 

Textes : Nathalie Ruscito et Yves Monast 

Vidéos : Roger Marchand         Photos  Ginette Thong Losier  et  Michelle Dunn

24 juin 2021. Bonne Saint-Jean Batiste à tous !

De la chaleur humaine pour la 26e rencontre de Famille Rock à l’Atomic Café, ce lieu de prédilection devenu la maison des Gardiens du Rock, offert généreusement par le maître des lieux, notre partenaire Gilles Boudreault. Bien entouré des siens, c’est avec une joie de vivre incomparable et une immense fierté de rallumer la flamme, que le charmant réalisateur et animateur Géo Giguère, le papa du Rock au Québec, nous a réunis pour recevoir ses invités dans son antre, en toute simplicité. Accompagné de son équipe multimédia et de quelques membres officiels venus des quatre coins, tous étaient réunis afin de tourner l’émission légendaire, FamilleRock.

Photo : Michelle Dunn

Le réalisateur a animé la rencontre d’une main de maître. Vidéastes, photographes et membres de l’État Major à ses côtés, il a délégué cette fois-ci aux deux journalistes de l’éditorial, Nathalie Ruscito et Yves Monast, l’honneur d’interviewer les invités. C’est avec un grand plaisir que Famille Rock recevait pour l’occasion, deux grands artistes de niveau international, deux bassistes qui ont marqué, chacun avec leur groupe respectif, l’histoire musicale du Québec. Michel Vallée, bassiste et fondateur du groupe Morse Code, ainsi que Paul Harwood, bassiste du groupe Mahogany Rush (Frank Marino).

Que de plaisir à côtoyer ces artistes, un petit bain de foule après deux ans, ça fait du bien à l’âme. Pour ma part, j’aime bien faire partie de cette belle équipe, merci mon ami Géo de m’avoir invitée à rejoindre ton équipe de production. Muriel Massé, René Maranda et tous les autres de l’État major. Mission accomplie pour cette 26e fort réussie, ce fut magique. Se retrouver en famille et pouvoir échanger avec les artistes, après deux ans d’absence, nous redonne du vent dans les voiles.

État-Major : Daniel Quessy, Nanette De Bulle, Muriel Massé, René Maranda, Nathalie Ruscito et Géo Giguère

Michel Vallée de Morse Code

Photos : Ginette Thong Lozier

Nathalie Ruscito : Une rencontre très intéressante avec le bassiste et fondateur Michel Vallée de Morse Code, précurseur du Rock progressif au Québec. Morse Code, un groupe qui a marqué notre époque de 1970 à 1995. Avec sept albums à son actif, plusieurs 45 tours et quelques compilations en carrière. Leur premier album est en anglais avec Morse Code Transmission et ce n’est que plus tard qu’ils enregistrent en français. Vers la fin des années 1990 jusqu’en 2015, le groupe a participé à de nombreux projets en studio en collaboration avec plusieurs artistes du Québec, en tant qu’auteur, compositeur, arrangeur et au niveau de la direction artistique. Entre-autres pour Véronique Béliveau, Ginette Reno, Nanette Workman, Céline Lomez et également pour Jacques Savail (Jeunesse d’Aujourd’hui), Pierre Lalonde, Jean-Pierre Ferland, Donald Lautrec, Capitaine Nô, Patrick Normand, Pierre Perpall et bien d’autres.

Voici l’entrevue animée par Nathalie Ruscito

Morse Code Héritage

En 2016, après le décès du chanteur et claviériste Christian Simard, l’âme créative du groupe, le projet Morse Code Héritage voit le jour. Le groupe formé des nouveaux membres, Gilles « Greg » Beaudoin, Mario Ruel et les anciens membres, Daniel Lemay, Michel Vallée et Gilles Simard (le frère de Christian), ont repris la route en 2018. Plusieurs concerts ont eu lieu cette même année, jusqu’à l’arrêt complet des concerts, causé par la pandémie. Michel nous a confié que pendant cette période, il en a profité pour écrire de nouvelles pièces et que le groupe prévoit un retour sur scène pour 2022.

4 albums de l’apogée de leur carrière sont disponibles en format CD, et bientôt de nouveau en format vinyle, où la qualité sonore est à son summum, pour les fans et le plaisir des fins connaisseurs. Merci Michel Vallée de ta participation, ce fut un immense plaisir de te recevoir !

En vinyle bientôt, Morse Code Transmission (album double) 1971 et 1972.  La Marche des Hommes 1975. Procréations 1977. Je suis le temps 1978.

Merlin Robert St-Cyr (grand ami de Michel), Nathalie et Michel Vallée

Merlin, Roger Marchand, Michel Vallée et Nanette De Bulle

 

Paul Harwood de Mahogany Rush

Yves Monast : L’entrevue s’est déroulée en français. Paul nous racontait qu’il était le seul membre bilingue de Mahogany Rush, il lui arrivait souvent d’entendre Paul, Paul et il devait alors servir d’interprète. Paul a débuté comme batteur (tout comme Frank Marino). mais ce fut de courte durée. En fait, juste une seule soirée de spectacle. Il a ensuite passer à la guitare qui fut amputée de 2 clés, pour être accordée, soit comme guitare ou soit comme basse. Il jouait de la musique folk. Ensuite est venue sa vocation pour la basse. Il a essayé de prendre des cours à Oxford, mais on le trouvait trop Rock n Roll, eux qui étaient plus dans le classique.

Il a vu plein de spectacles. incluant ceux avec Norman Marino, l’aîné de Frank. Ensuite ce fut le début de la grande aventure à ville Mt-Royal. pour le trio, incluant des concours d’orchestres à la Place des Nations. Le groupe qui se produira par la suite au même endroit en vedette. le 7 août 1974 avec Funkadelic en première partie. Ensuite le 4 août 1976 avec Derringer et finalement le 7 août 1978 avec Eddie Money.

Paul a joué dans le band jusqu’en 1985 et il a remplacé Pete Dowse pour deux spectacles à Québec en 1986. Il a aussi parlé de l’adrénaline  lorsqu’il arrivait sur scène et qu’il y avait des spectateurs à perte de vue.

J’ai aussi parlé avec lui des spectacles où le band, alors à ses débuts (ou presque), était en stand by pour Donald K Donald pour jouer au Forum de Montréal pour remplacer les Led Zeppelin, Black Sabbath et aussi Alice Cooper. Au cas où ces vedettes avaient du retard ou annuleraient. Ce qui lui a permis quand même d’avoir accès aux spectacles accompagné de passes backstage. Nous avons eu aussi une petite pensée pour Paul Levesque  (r.i.p.)  qui fut leur gérant pendant de nombreuses années.

Il a aussi parlé qu’en visite au Texas, il avait dit à des amis. qu’ il voulait appeler son futur band. Tex Harwood. Et ils ont trouvé cela très drôle. En fait, il n’a fait qu’un spectacle sous ce nom. Projet qui serait un hommage à tous les groupes texans. Sans oublier mon préféré, Johnny Winter.

On attendait aussi la visite de Jimmy Ayoub. qui n a pas pu nous rendre visite dû à un terrible mal de dos. Mais ce n’est que partie remise. Je suis heureux d’avoir revu mon ami Paul Harwood .Et d’avoir brisé la glace comme intervieweur. À quand la deuxième entrevue ?

Voici L’entrevue animée par Yves Monast

Yves Monast et le sympathique Paul Harwood   Photo : Michelle Dunn

Yves Monast, Géo Giguère et Paul Harwood avec la clé du succès rock   Photo : Ginette Thong

René Maranda et Michelle Dunn fiers de présenter La Famille Rock

René Maranda et Normand Murray, le chroniqueur émérite, en grande conversation

Paul en compagnie du drummer Michel Moisan et du guitariste John McGale

Saviez-vous que les rencontres Famille Rock sont le rendez-vous de la colonie artistique par excellence de chez nous, ouvert au grand public ? Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et soyez des nôtres.

À la prochaine !

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci !

Photo de bannière : Roger Marchand
INFOGRAPHE: MURIEL MASSÉ
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Laisser un commentaire

Populaires

To Top
%d blogueurs aiment cette page :